Ellana la trilogie résumé

Le premier tome du pacte des Marchombres s’appelle Ellana:

Ellana perd ses parents à l’âge de cinq ans. Elle est alors adoptée par deux Petits, êtres vivant dans la Forêt Maison.

Ellana vit pendant plusieurs années avec les Petits qui la nomment « Ipiutiminelle » et l’élèvent. Mais un jour, lorsqu’elle eut treize ans, et à la suite d’une mésaventure avec des humains, Ellana décide de rejoindre les siens et de retrouver ses origines. À partir de ce moment, la jeune fille connaîtra la tristesse et le danger du monde des humains. Elle rencontrera beaucoup de personnes dont une petite fille qui lui donnera son nouveau nom: Ellana. Puis, lors d’une expédition, elle fera la connaissance d’une étrange personne, Sayanel Lyyant qui avant de la quitter, lui soufflera un mot: Marchombre. Six mois plus tard, Ellana rencontre Jilano Alhuïn, qui dit être un ami de Sayanel. Jilano offre à Ellana de la guider sur la voie des Marchombres, et ce en trois ans, qu’elle offre de son plein gré à Jilano, sans autre échappatoire que la mort. Elle accepte, et retrouve Sayanel, accompagné de son propre élève, Nillem, qui n’est pas insensible au charme d’Ellana.

Le deuxième tome du pacte des Marchombres s’appelle Ellana l’envol:

Au cours de quatre parties nommées EnvolsChutesRebonds et Rencontres, Ellana continue d’arpenter la Voie des Marchombres au travers de l’enseignement que lui offre son maître Jilano ainsi que maintes aventures au cœur de Gwendalavir qui commence à résonner, puis trembler de la trahison des 12 Sentinelles. Ellana découvre de nouveaux sentiments illustrant la fin de son adolescence, l’amour, l’amitié, les doutes, les troubles, est-elle vraiment faite pour être Marchombre ? Elle découvre également la vérité sur sa mère et sur Nillem qui rallie les Mercenaires du Chaos pendant que le Grand Conseil et la Guilde des Marchombres vivent leurs propres troubles. Au terme des 3 ans qu’elle avait donné à son maître, Ellana obtient sa liberté, une liberté amère tant ses liens avec Jilano sont forts… et ce même au-delà de la mort, car ce dernier tombe dans un piège 2 ans plus tard, et Ellana revient à Al-Jeit pour venger son assassinat, dont le commanditaire reste inconnu. Enfin, 5 ans plus tard, l’Empire baigne dans le sang de la Guerre entre les Alaviriens et les Raïs, ainsi que la période d’obscurité que connait le pays, alors qu’Ellana fait la connaissance d’un groupe quelque peu éclectique qui la fait revenir sur son passé. Mais ne la ferait-il pas avancer vers son futur également.

Le troisième et dernier tome de cette trilogie, Ellana la prophétie.

Dans cet ultime volet de la trilogie, l’histoire se situe après les évènements qui se sont produits pendant la Quête et les Mondes d’Ewilan. Ellana, Edwin de qui elle est profondément amoureuse, Salim son élève marchombre et Ewilan, sa sœur de cœur, se sont embarqués avec les Fils du Vent sur leur navire. De nombreuses péripéties vont conduire le petit groupe jusqu’aux limites des Grandes Plaines, puis finalement c’est avec regret qu’Ellana et les siens quitteront leurs amis. Ellana qui s’est aperçu au cours de ses « vacances » avec les Fils du Vent que Salim s’était un peu écarté de la Voie des Marchombres décide de reprendre sa formation. Quelque temps passe lorsqu’elle apprend une merveilleuse nouvelle, elle est enceinte. L’enfant d’Ellana et Edwin naîtra au printemps, c’est un petit garçon aux yeux d’un gris métal nommé Destan. Malheureusement le bonheur d’Ellana ne durera pas longtemps car les Mercenaires du Chaos, encore plus puissants à présent, kidnappent Destan et la blessent grièvement. Ellana se réfugiera chez ses parents adoptifs, les deux Petits,en se faisant passer pour morte, elle croit Edwin mort. Edwin de son propre côté avec l’aide d’Ewilan et Salim recherche son fils et essaie de faire son deuil. Une longue lutte s’engage pour chacun d’entre eux, ayant tous le même objectif: retrouver Destan et exterminer les Mercenaires du Chaos. Cette lutte ne se fera pas sans difficultés et c’est avec bonheur qu’Ellana retrouvera les siens, une fois les Mercenaires tués.

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»